Emilie Jourdan

Emilie Jourdan
Emilie Jourdan, comédienne

Après avoir suivi une formation d’art dramatique au conservatoire du 15ème et du 10ème arr. de Paris, Emilie Jourdan intègre la compagnie les Quatr’elles avec laquelle elle joue des spectacles contemporains d’auteurs vivants: Hard Copy d’Isabelle Sorente, Asservies de Sue Glover et Jaz de Koffi Kwahulé. En 2011, elle signe et joue avec Audrey Vandomme, sa première pièce jeune public Lames de Pirates mis en scène par Morgan Guerbé. Elles montent leur compagnie de théâtre La Compagnie Au P’tit Goût De Pomme. Elles continuent l’écriture à deux avec La Colline aux Montgolfières en 2014 avec l’aide de Marie Suran à la mise en scène. C’est avec cette dernière qu’elles écriront Le Noël des Montgolfières en 2016.
Emilie se forme depuis plus de 15 ans à l’escrime artistique avec Philippe Penguy, maître d’arme et metteur en scène avec qui elle travaille de nombreux combats sportifs mais aussi scéniques et artistiques.
En 2012 et 2013, elle joue dans la mise en scène de Philippe Penguy, Macbeth de W. Shakespeare au théâtre Le Ranelagh, à Vitré et au théâtre Berthelot et y interprète la dame de compagnie de Lady Macbeth, une sorcière ainsi qu’un jeune soldat.
Parallèlement au théâtre « conventionnel », Emilie Jourdan joue également des « théâtres forum » qui ont pour but d’aider des public ciblés (établissement de santé, lycées, maisons d’accueil pour personnes en situation de handicap, entreprises…) sur des thèmes comme la bientraitance, la gestion de conflit, diverses sensibilisations etc…
Enfin elle intègre la Compagnie Galante en 2018 pour y jouer Samy grandit, spectacle jeune public ainsi que Balcon(s), dernière création pour adulte de la compagnie, mis en scène par Iuliana Neagu. Elle fait partie également de la distribution du spectacle Un jour au Moyen-Age, de la compagnie Cyclone.

Tiphaine Sivade

1b. Tiphaine Sivade (portrait) - 06.20.04.19.15
Tiphaine Sivade, comédienne

Tiphaine découvre le plaisir du jeu dès l’âge de 11 ans lorsqu’elle interprète le rôle principal d’une comédie musicale à l’école. Elle s’inscrit alors dans une troupe de théâtre amateur où elle reste pendant 4 ans. Elle entame une formation théâtrale professionnelle en 2009, lorsqu’elle intègre l’Ecole Claude Mathieu dont elle sort diplômée en novembre 2012. Lors de sa formation, elle est notamment assistante de plusieurs de ses professeurs.

En 2011, elle joue dans une comédie musicale autour de Jacques Brel.

En 2012, elle joue dans la création L’Amour à mille temps de et mis en scène par Jacques Hadjaje, ainsi que dans une comédie musicale autour de Claude Nougaro.

En 2013, elle improvise un spectacle de clown pour des enfants porteurs de handicaps et intègre la compagnie Les Horloges Lumineuses pour jouer dans La Mastication des morts de Patrick Kermann, puis en 2014-2015, dans Roucoule 14-18 de Claudie Decultis. En parallèle, elle intègre également la Compagnie Thébaré pour la création d’une pièce de Woody Allen, Old Saybrook, dans le cadre du festival « Acte & Fac ». Cette pièce est jouée au Théâtre de la Bastille grâce au même dispositif. Elle poursuit sa formation de comédienne en intégrant le Studio Capitale dans lequel elle découvre le doublage.

En 2015, elle a la joie d’intégrer la Troupe du Théâtre de l’Épée de Bois pour jouer dans L’Avare de Molière, puis dans Les Fusils de la mère Carrar de Bertolt Brecht, toutes les deux mises en scène par Antonio Díaz-Florián.

En 2016, elle reprend Les Fusils de la mère Carrar au Théâtre de l’Épée de Bois, ainsi qu’à l’Institut français de Madrid, puis elle joue dans une adaptation de Ubu Roi d’Alfred Jarry mis en scène par Antonio Díaz-Florián. Elle intègre également la Compagnie Inter avec laquelle elle interprète le rôle de Silvia dans Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux mis en scène par Ewa Rucinska, lors du festival OFF d’Avignon, puis à La Folie Théâtre. Cette année-là, elle monte, en collaboration avec Solène Cornu et Chloé Geoffroy, une adaptation clownesque de l’Odyssée d’Homère, Odysseus, ou l’histoire d’Ulysse racontée aux petits et grands, projet soutenu par l’Espace Artistique Jeunesse de la ville de Rueil-Malmaison.

En 2017, elle continue Le jeu de l’amour et du hasard à La Folie Théâtre. Elle joue Elmire dans Le Tartuffe de Molière au Théâtre de l’Épée de Bois sous la direction d’Antonio Díaz-Florián. Elle a également la joie de reprendre Odysseus, ou l’histoire d’Ulysse racontée aux petits et grands à la Comédie Nation. En parallèle, elle double plusieurs personnages sous la direction d’Anne Giraud pour la série Les Légendaires.

En 2018, elle reprend Odysseus, ou l’histoire d’Ulysse racontée aux petits et grands à l’Essaïon Théâtre.

La même année, elle rejoint l’équipe de Mélisande et le père Noël, écrit et mis en scène par Philippe Penguy, pour la compagnie Cyclone.

Arman Vossougui

photo Arman Vossougui
Arman Vossougui, comédien, escrimeur

Sorti des cours Florent en 1992, Arman Vossougui s’essaye à différentes formes d’expressions artistiques telles que la commedia dell’arte, la danse tsigane et le chant, tout en continuant le théâtre avec différentes compagnies, en particulier avec la cie Cyclone pour des spectacles de rue ou bien Andromaque, d’Euripide.

Médaillé d’or des Internationaux de France en 1996 et vice-champion du monde d’Escrime Artistique en 2000, il a préparé et créé les combats pour Hamlet (mise en scène David Bobée, 2010) et Dom Juan (mise en scène Arnaud Denis, 2014). En tant qu’escrimeur et cascadeur, il a participé aux tournages de différents films et séries tels que Le Bossu, Highlander, Le Petit Poucet, Toussaint Louverture ou dernièrement Valérian et la Cité des mille planètes. Il anime également différents cours d’escrime notamment dans le cadre du dispositif de socialisation et d’apprentissage (D.S.A.) et organise un stage d’escrime artistique annuel avec La Garde des Lys depuis 6 ans avec Fabrice Linqué et François Cardinali.

Également artiste de rue avec des compagnies telles qu’Oposito ou Les Anthropologues, il a l’habitude de former des habitants pour les inclure dans leurs spectacles.

En 2018 il rejoint l’équipe de Mélisande et le père Noël, écrit et mis en scène par Philippe Penguy, pour la compagnie Cyclone.

Vincent Tudoce

Vincent-Tudoce
Vincent Tudoce

ÉCLAIRAGISTE
RÉGISSEUR LUMIÈRE
RÉGISSEUR GÉNÉRAL
RÉGISSEUR PLATEAU
DIRECTEUR TECHNIQUE

CURSUS
1993 Formation initiale de régisseur lumière (8 mois), au Centre de Formation
Professionnelle des Techniciens du Spectacle (C.F.P.T.S.), à Bagnolet.
1992 Séjour linguistique de 6 mois à Londres.
1990 Baccalauréat F3 (Electrotechnique).
4 ans d’atelier théâtre au Lycée (encadré par le théâtre du Galion, La Roche-
Sur-Yon).
EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE
2015/14 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Association K (Karim
Sebbar), la Cie du Huitième Jour (Nicolas Thibault), la Cie du Singe Debout
(Jade Duviquet & Cyril Casmèze), la Cie Cyclone (Philippe Penguy), la Cie des
Réformances (Afshin Ghaffarian) et la Cie Y Kanji (Hakim Maïche).

– Régisseur lumière et général pour la Cie Eclats Rémanence (Jean-Noël
Dahan) et la Cie Théâtre du Loup Blanc (Jean-Claude Seguin).
2014/13 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour, la Cie du Singe Debout, la Cie Cyclone, la Cie des Réformances
et la Cie Y Kanji.
– Régisseur général, lumière et plateau pour la Cie Atelier Intemporain.
2013/12 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour, la Cie du Singe Debout, la Cie Maroussia Vossen, la Cie des
Réformances, la Cie Marie-Laure Agrapart, la Cie Cyclone, la Cie Argos
(Valérie Onnis & Daniel Darius) et la Cie Acta Fabula.
– Régisseur lumière et général pour la Cie La Calebasse (Merlin Nyakam).
– Régisseur général, lumière et plateau pour la Cie Atelier Intemporain.
2012/11 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour, la Cie du Singe Debout, la Cie des Réformances, la Cie Marie-
Laure Agrapart, la Cie Cyclone et la Cie Argos.
– Régisseur lumière et général pour la Cie La Calebasse.
– Régisseur général, lumière et plateau pour la Cie Chat Borgne Théâtre
(Jean-Yves Ruf).
2011/10 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour, la Cie du Singe Debout, la Cie Marie-Laure Agrapart, la Cie des
Réformances, la Cie Cyclone et la Cie Argos.
– Régisseur lumière et général pour Jeunes Plumes & Cie, la Cie La Calebasse
et le Quatuor Emphasis.
– Régisseur lumière et plateau pour la Cie Chat Borgne Théâtre.
2010/09 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Marie-Laure Agrapart,
la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour, la Cie du Singe Debout, la Cie
Argos et la Cie Cyclone.
– Régisseur lumière et général pour la Cie La Calebasse et le Quatuor
Emphasis.
– Technicien Lumière pour le théâtre Paul Éluard, Bezons.
– Constructeur pour la Cie Les Héliades (déco Nieves Salzmann).
2009/08 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Marie-Laure Agrapart,
la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour, la Cie du Singe Debout, Cie
Cyclone et Jeunes Plumes & Cie (Gersende Michel & Céline Liger).

– Régisseur lumière et général pour la Cie La Tartaruca (Nadège MacLeay), la
Cie La Calebasse.
– Technicien Lumière pour le théâtre Paul Éluard, Bezons.
2008/07 – Éclairagiste pour le Junior Ballet du CNSMDP (Karim Sebbar).
– Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Marie-Laure Agrapart,
la Cie Association K, la Cie du Huitième Jour et Jeunes Plumes & Cie.
– Régisseur lumière et général pour la Cie du Singe Debout, la Cie La
Tartaruca, la Cie La Calebasse, le CCN de Créteil et le théâtre Paul Éluard,
Bezons.
2007/06 – Éclairagiste pour le Junior Ballet du CNSMDP (Jean Alavi).
– Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie La Tartaruca et
Jeunes Plumes & Cie.
– Régisseur lumière pour la Cie La Calebasse, la Cie Fred Cacheux, la Cie du
Singe Debout, la Cie Puce Muse, la Grande Hlle de la Villette et le théâtre Paul
Éluard, Bezons.
2006/05 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Modos-Vivendi (Jorge
Crudo & Rolan Van Loor), la Cie du Huitième Jour et Jeunes Plumes & Cie.
– Régisseur lumière pour la Cie Montalvo-Hervieu, CCN Créteil, la Cie La
Calebasse, la Cie Les Malins Plaisirs et le théâtre Paul Éluard, Bezons.
2005/04 – Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Modos-Vivendi.
– Régisseur lumière pour le Junior Ballet du CNSMDP et le théâtre Jean Vilar,
Vitry
– Régisseur lumière et général pour la Cie Montalvo-Hervieu, CCN de Créteil.
2004/03 – Création Lumière pour Jean Alavi, Marie-Laure Agrapart (dans le cadre du
conservatoire) et le conservatoire de la Villette.
– Éclairagiste, Régisseur lumière et général pour la Cie Modos-Vivendi.
– Régisseur lumière pour le Junior Ballet du CNSMDP et la Cie Europa Danse
(Jean-Albert Cartier).
– Régisseur lumière au théâtre Jean Vilar, Vitry ; Les Gémeaux, Sceaux ; au
théâtre Antoine et au Conservatoire de musique et de danse de la Villette,
Paris.
2003/02 – Régisseur lumière et général pour la Cie Montalvo-Hervieu, CCN Créteil et
la Cie Modos-Vivendi.
– Régisseur lumière pour le Junior Ballet du CNSMDP et la Cie Europa Danse.

– Régisseur lumière au théâtre Jean Vilar, Vitry ; Les Gémeaux, Sceaux ; au
théâtre Antoine et au Conservatoire de musique et de danse de la Villette,
Paris.
– Régisseur lumière pour la Cie Puce Muse.
– Technicien lumière à la Grande Halle de la Villette, Paris.

Jessica Rivière

jessica rivie_re
Jessica Rivière, comédienne, metteuse en scène

En même temps que des études littéraires (licence en lettres modernes), elle débute sa formation théâtrale au Cours Simon (David Sztulman) puis Aux Ateliers du Sudden (Raymond Acquaviva). Elle parfait son enseignement auprès de Claude Degliame, Jean Michel Rabeux, Frédéric Sonntag et Benoît Lambert. Artiste pluridisciplinaire, elle se forme en tant que danseuse Modern Jazz et contemporaine, au trapéze à l’Académie Fratellini, aux masques et à la Commedia Dell Arte avec le Théâtre du Hibou et au théâtre d’objets ainsi que des marionnettes avec la Cie Immedia TMT.

En tant que comédienne elle joue dans Le Songe d’une Nuit d’étéde Shakespeare mes Raymond Acquaviva, Séance de Nuit de Georges Feydeau mise en scène Annabelle Guilhem, Anouilh dans tous ses états mis en scène par Thierry Harcourt, Un fil à la patte de Georges Feydeau et La patrouille des femmes mise en scène Isabelle Starkier, Des âmes sur le béton des villes de Jean Pierre Siméon mis en scène par Rémi Prin, Wikileaks: the papers mis en scène par Franck Lebovici, Les Canailles; un mariage orthopédique de Lucas Olmedo, Vidocq et les diablesses des Batignolles et Aimez vous les uns les autres de Rodolphe Trouilleux mis en scène par Jean Grimaud et dans Paris les yeux fermés avec la Cie In Situ.

Elle assiste Isabelle Starkier dans la création Résister, c’est exister avec François Bourcier et signe sa première mise en espace Ulysse contre-attaque ou le chant X de l’Odyssée raconté à deux voixau Festival d’Aurillac 2012 avec La Compagnie Par Has’Arts puis fonde La Compagnie Boréale en 2014 avec laquelle elle met en scène Petites histoires de la folie ordinairede Petr Zelenka et Blanche Neige qu’elle co-écrit, co-met en scène et interprète avec Marion Champenois. Elle donne également des ateliers pour enfants et adolescents.

A la télévision, elle joue pour la série chinoise Fleurs et Brumede Ding Yang Guo. Au cinéma, elle apparait aux côtés du collectif costaricain La Media Docena dans Maikol Yordan de viaje perdido de Miguel Gomez.

Elle sera sur scène en 2019 pour Le Livre des Ciels, de Leslie Kaplan, dans une mise en scène de Philippe Penguy.

Le Livre des ciels

tryplivre

En cours de création…

Le Livre des ciels. Un livre de Leslie Kaplan. Mise en scène : Philippe Penguy. Distribution : Isabelle Fournier, Jessica Rivière, Agnès Valentin, Denis Zaidman (musicien). Lumières : Vincent Tudoce. Réalisation tissu de scène : Marie-Hélène Repetto. Photos : Peggy Riess. Production compagnie Cyclone.

DSC_0381

Ce spectacle pourra se décliner sous deux formes :

La forme pour le théâtre, incluant toute la scénographie, la vidéo et la lumière : dossier livre – plateau

La petite forme, destinée aux bibliothèques ou aux espaces non équipés, pour une petite jauge : dossier livre – petite forme

Avec le soutien de Leslie Kaplan, du théâtre de Coulommiers, du collectif 77, du théâtre La Fabrique à Meung-sur-Loire, de la ville de Gonesse, du Lavoir Moderne Parisien. Le Livre des ciels est paru chez P.O.L en 1983.

product_9782867440007_195x320

Résumé : C’est une histoire d’hier qui se raconte au présent. C’est une histoire d’aujourd’hui. Au début, c’est comme un plan-séquence qui décrit lieux et personnes, constructions et paysages. Trois femmes nous racontent. Et c’est par leurs voix que nous entrons dans ces vies faites de trajets, d’embauches successives, de visites médicales, de moments intimes, graves ou joyeux. La musique les accompagne parfois, souvent. C’est le quotidien de leurs vies à et en dehors de l’usine, et l’acuité de leurs observations nous lance à la rencontre des êtres qu’elles rencontrent, des ciels qu’elles aperçoivent depuis la fenêtre du train. Et surtout elles se parlent. Parler parfois simplement pour parler, sans forcément tout expliquer. Leurs mots ne racontent que leurs actes, leurs sensations. Elles ne font pas de psychologie, ne se livrent pas à une psychanalyse sauvage les unes des autres comme on le voit souvent.

DSC00890

Et c’est là, justement, que se dessine en creux la hideuse et sournoise domination du système capitaliste. C’est là, aussi, que se devine la lutte de ces femmes pour vivre, envers et contre tout, une vie digne. Une vie où l’argent manque, mais où le plaisir existe, qu’il soit fait de joies quotidiennes comme un apéritif ou une soirée passée à faire l’amour. Une vie où ces femmes doivent se battre si elles veulent être libres, contre le système, contre la domination masculine aussi. Car il s’agit aussi d’une histoire d’amour. Passionnelle. Charnelle.

DSC08781

Il est là, celui qui fait battre le cœur par son regard insolent, sa nonchalance et sa démarche balancée. Il existe même s’il n’a pas de nom, lui, pas plus qu’elle d’ailleurs. Il y a sa révolte et ses cris, il arrache les pages des livres et renverse les tables, il cherche le corps et le trouve, sous les draps mal ajustés d’un été trop chaud. Il y a la vie partagée dans le meublé trop étroit, au son de la musique lorsqu’on se laisse aller à la fête. Et puis aussi, in fine, la liberté de femme. Qui ne va pas de soi. Qui s’affirme. Partir quand les coups remplacent les caresses. C’est une histoire de libertés au pluriel. Dans un monde où l’infinité des cieux sera toujours là. C’est le Livre des Ciels.

DSC08892

 

 

 

Journées du Connétable

tryprenaissance

7 et 8 octobre 2017 : Sur un week-end, à l’occasion des 40 ans du Musée National de la Renaissance, situé au château d’Ecouen, La compagnie Cyclone a investi la cour pour y restituer l’ambiance d’une salle d’Armes au XVIème siècle. Sous la conduite d’un Maître d’Armes et de prévôts, on y apprit à tirer à l’épée et au poignard, au bâton à 2 bouts, qui sert d’arme d’entrainement pour la hallebarde.

Phot 3

Phot 6

Notre ambition est de travailler d’après les traités d’escrime de l’époque, en abordant cette transition subtile entre les armes héritées du Moyen-âge et l’escrime qui se met en place progressivement sous l’influence italienne.

leçon 16ème siècle

Nous nous appuyons entre autres sur les traités de Marrozzo (Bologne, 1536. On y voit en bonne place l’étude du poignard, celle de l’épée à deux mains et de l’escrime à deux armes) et d’Henry de Sainct-Didier, premier traité d’escrime en français datant de 1573 et traitant de l’épée seule.

Phot1

Le connétable Henry de Montmorency, l’époque du roi Henri II, marquent bien cette charnière qui intervient dans le monde des Armes au milieu du 16ème siècle. Cette salle d’Armes à ciel ouvert, mais qui peut tout autant se dérouler en intérieur, nous permet d’avoir une approche pédagogique vis-à-vis du public. Dans ce cadre, nous pouvons par exemple nous pencher sur le duel fameux Jarnac/La Chataigneraie, autorisé par Henri II au début de son règne.

Phot 5

Maître d’Armes : Philippe Penguy. Avec le concours de l’U.S.I. Escrime et de l’association Fortuna. Costumes Marie-Hélène Repetto.

affiche déf